FEDHE_rencontre

Des responsables de la FEDHE ont échangé avec le président du groupe d’Amitié Parlementaire France-Haïti autour de la situation haïtienne

Une rencontre a eu lieu ce jeudi 19 juillet 2018 au Parlement français entre le président du groupe d’amitié France-Haïti, Monsieur le Député Gabriel Serville et deux représentants de la FEDHE autour du climat sociopolitique en Haïti après les émeutes des 6 et 7 juillet 2018 qui ont conduit à la démission du chef du gouvernement quelques jours plus tard.

Pour cette rencontre qui a durée environ une heure, Monsieur Jean Louis, président de la FEDHE était accompagné de Monsieur Samuel COLIN, un de ses proches conseillers et ancien président de l’organisation.

Les membres de la FEDHE étaient invités à faire un point d’actualité sur la situation en Haïti après les derniers événements et à apporter un éclairage sur l’évolution possible du climat sociopolitique.

Tout en regrettant les actes de vandalisme enregistrés lors de ces 3 jours de revendication populaire, les représentants de la FEDHE ont salué le courage et la maturité politique du peuple haïtien qui a vite compris la nécessité, pour la stabilité du pays, d’arrêter le mouvement, ou du moins sous sa forme  initiale après la décision du gouvernement de revenir sur sa décision d’augmenter les prix des produits pétroliers.

Dans leur intervention, ils ont aussi souligné le comportement exemplaire  de la majorité des dirigeants d’organisations de la société civile et de mouvements politiques qui ont privilégié la voie du dialogue entre Haïtiens à celle de la violence.

Selon les deux hommes de la FEDHE, des consultations préalables des forces vives de la Nation y compris les organisations de la Diaspora sont un préalable à la désignation du prochain premier ministre.

Tout au long des échanges, Monsieur Serville s’est montré très préoccupé par la situation haïtienne. Il faut souligner en passant que l’élu est député de Guyane où vit la plus forte communauté haïtienne après celle d’Amérique du Nord.

La FEDHE réitère sa volonté de renforcer sa position en Europe et en Haïti pour une meilleure implication des Haïtiens de l’étranger dans les affaires pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *